Visite des GS-CP à la ferme des Pierres gardées


Mardi 23 mai, nous avons visité la ferme des Pierres gardées qui se trouve dans la commune de Velanne. Pierre et Marie-Pierre nous ont accueillis.
La fabrication de la farine :
C'est ce que nous avons découvert dès notre arrivée. Dans un moulin une pierre que l'on dit « volante » tourne sur une autre pierre dite « dormante » qui elle ne bouge pas. C'est un moulin à meule de pierre.
Dans cette machine, nous y mettons des grains de blé.
Après être écrasés entre les deux pierres, les graines donnent une poudre dans laquelle il y a de la farine, mais aussi des morceaux de pellicule qui entouraient les grains de blé : le son. Un tamis permet de séparer les deux, et de récupérer la farine afin de confectionner du pain... Le son sera donné aux cochons de la ferme qui en raffolent.

     


La réalisation du pain :

Après lavage, nous avons mis la main à la pâte !
Pierre le boulanger de la ferme, avait mélangé de la farine, de l'eau, du sel et du levain dans un pétrin qui brasse les éléments jusqu'à obtenir une grosse boule de pâte. Une fois pétrie, Pierre a installé la grosse pâte sur la table et nous a distribué à chacun un pâton (morceau de pâte) pour que nous puissions façonner nos pains. C'est là que nous avons été des plus créatifs : un coquillage, une lune et plein d'autres formes encore... Une fois satisfaits de nos formes, nous avons laissé reposer nos pâtons. Pendant ce temps, les levures contenues dans la pâte ont travaillé. Et en travaillant, elles ont permis de faire gonfler ou « lever » nos pâtons. Ensuite, nous avons enfourné tout cela...

 

 

        

        

    



Le four à pain :

 

Qu'il était grand ce four ! Et surtout profond. Pour y insérer nos pains, nous les avons placés sur une longue planche que l'on enfonce dans les « bouches » du four et qui permet de répartir nos pains dans tout le foyer. Il faut une grande température pour cuire du pain (environ 260°). Alors pour chauffer ce four, les boulangers Pierre et Marie-Pierre utilise l'énergie du bois. Il font un feu sous l'habitacle du four qui fait monter en température l'intérieur. Ça y est, il sont enfournés nos pains ! Nous n'avons plus qu'à patienter et laisser faire la chaleur. C'est fou de transformer les grains de blé en farine et la farine en vrais pains ! Mais au fait, ils viennent d'où les grains de blé ?

 

     
    


La culture du blé :

Pour le savoir, Marie-Pierre nous a emmenés dans des champs de blé. Nous y avons vu de grands épis de blé vert. Marie-Pierre nous a expliqué qu'elle avait semé les graines en automne, il y a donc plusieurs mois. Puis une dizaine de jours plus tard, les graines germent et deviennent des plantules. Au printemps, il n'y a que 2 petites feuilles. Puis elles grandissent pour former des épis. Mais ils ne sont pas encore mûrs. Il faut attendre le mois d'août pour qu'ils soient récoltés. On appelle cela la moisson.
Pour que ces plantes poussent suffisamment, il a fallu amender les champs, c'est à dire, leur donner à manger. Pour cela, les agriculteurs utilisent les déjections des vaches. Et oui, en agriculture, même le caca des vaches sert à quelque chose ! Merci les vaches ! Comme les agriculteurs n'utilisent pas de pesticides ou d'engrais chimique dans leur champs, on appelle cette agriculture « biologique ».


Les vaches :

Pour les remercier, nous avons donc été les voir, en essayant de rester très calmes pour ne pas les effrayer et les stresser. Marie-Pierre nous a pour cela dit de ne pas faire de grands gestes avec les bras car les vaches pouvaient interpréter cela comme un danger.
A leur façon, les blés aussi remercient les vaches. En effet, après avoir récolté les grains, il reste la tige de la plante. L'ensemble des tiges sèches s'appelle la paille. Celle-ci est récupérée et servira à faire le « lit » des vaches. Merci les blés !
Les vaches peuvent aussi remercier Marie-Pierre et Pierre. Chaque fois qu'ils coupent de l'herbe, il en font des ballots qu'ils stockent. Cela devient du foin. Ils le donneront aux vaches l'hiver lorsqu'elles n'en trouveront plus dehors. Le foin, c'est un peu comme de l'herbe en conserve...
Y-a-t-il d'autres animaux dans cette ferme ?

 

Les poules :

Nous avons voulu voir comment vivent ces poules. Nous sommes donc entrés dans le poulailler où nous avons vu leur mangeoire, leur perchoir, leur abreuvoir et leur pondoir. Nous avons eu la chance d'y récolter très délicatement des œufs. De ces œufs, Marie-Pierre et Pierre s'en servent pour confectionner leur brioche.

 

 

Nos beaux pains en poche, nous avons remercié Marie-Pierre et Pierre de nous avoir si bien accueillis et nous avons pris le chemin du retour, des images plein les yeux !